bienvenue-sur-le-site-eh4-club-formateur5b.jpg
Bienvenue ! Suivez les dernières actualités du club !

Nationales 2 et 3 jeunes WE 13-14 avril 2014

Résultats nationale 2 jeunes.
Hélas, 3 fois hélas, l’équipe 1 jeunes du club descend en division 3 en terminant à la 6ème place, dans un groupe incroyablement serré (le premier est à 19 points, le 7ème est à 11 points). Pau n’a pas démérité et termine à +1 en départage (+48, -47), en perdant tous ses matchs par des marges extrêmement courtes (4 défaites : 5-8, 5-7, 5-9, 5-7, 1 nul 8-8, 2 victoires : 10-6 contre le vainqueur du groupe !, 11-3 contre le dernier du groupe !). De quoi nourrir de nombreux regrets.

L’enjeu du dernier WE était clair : pour se maintenir, il fallait 2 victoires. Le samedi face à Nice, n’échappe pas à la règle de malchance de la saison.
Clément et Kei gagnent très rapidement et facilement. 2-0 pour Pau, mais au second, Simon a complètement raté son début et perd une tour nette en 10 coups, tandis qu’Auguste absolument pas concentré, fait une faute tactique de débutant et perd une pièce en début de partie. Camille avec les noirs, est bien, Anthony avec les blancs est mal. Finalement, Camille gagne et Anthony fait nul.

4-0 pour Pau : c’est bien parti, mais il reste des inquiétudes devant (Maylis, Simon, Auguste vont perdre). Les poussins jouent leurs matchs retours.
Kei comme d’habitude, joue très vite, sans concentration, malgré tous les avertissements sur l’enjeu de la partie. Bilan : après avoir gagné une qualité par chance, il laisse une tour entière en prise et doit abandonner quelques coups après.… Heureusement, Clément, très appliqué, joue une partie d’attaque précise et empoche le point. 5-1 mais les nuages s’amoncellent.

Rémi est dans une position nulle, Maylis et Simon semblent perdants (malgré une résistance acharnée). Auguste perd (sans avoir pu réellement jouer). 5-3, on s’achemine vers une défaite 5-7 (avec au mieux, un nul insuffisant pour le maintien). Du coup, dans l’incertitude, Rémi continue pour essayer de forcer le gain.
Simon après avoir incroyablement défendu échappant à plusieurs mats, échoue malheureusement et craque à la fin. 5-5….C’est très tendu….Rémi se retrouve dans une finale de dame avec deux pions de moins et lutte pour l’échec perpétuel avec quelques secondes à la pendule. L’adversaire de Maylis s’emmêle les pinceaux et voit son avantage se réduire à chaque coup. A 3 minutes chacun, dans une finale Fou et 3 pions dispersés contre Cavalier et 3 pions dispersés, tout est encore possible.
Le capitaine de Nice prend alors la décision très intelligente de demander à l’adversaire de Maylis de proposer nulle (au moment où la position s’inverse)…Maylis demande au capitaine Rémi, qui en grande crise de temps ne sait plus où en est le match…C’est le drame… Maylis accepte et cela donne la victoire à Nice…puisque Rémi perd quelques secondes après. 5-7 et tous les regrets du monde !

 

Le lendemain est un match sans enjeu contre Grasse (dernier du groupe), mais les palois mettent un point d’honneur à finir en beauté.
Maylis à trop vouloir bien faire, réfléchit énormément de temps,  se met toute seule en zeitnot, et au moment de conclure avec une belle combinaison se trompe, et se retrouve avec une pièce de moins ! Rageant. Kei joue comme une mitraillette, perd une pièce dans le début, continue à jouer comme une mitraillette…et quand la position est désespérée…se met à réfléchir, mais c’est trop tard, évidemment.

Tous les autres s’appliquent et gagnent de belles parties : Anthony très concentré, gagne une pièce avec les noirs et transpose avec une belle technique dans une attaque du roi. Camille joue une belle partie positionnelle gagne un puis deux pions puis transpose dans une finale T+F contre T+C, et finit par une belle interception forçant la promotion. Bravo ! Auguste mortifié par l’expérience de la veille, est incroyablement concentré dès le coup 1, et gagne très proprement avec les noirs, un pion puis une pièce, forçant l’abandon. Rémi s’est mis dans un grand zeitnot, mais contrairement à la veille, la position est compliquée et il reste des pièces. Rémi, avec les noirs, trouve alors une faille tactique et emporte le point au grand dam de son adversaire, qui rate plusieurs variantes favorables.

Clément qui a gagné sa première partie avec les noirs avec une belle détermination, tombe sur un os dans la seconde avec les blancs, et perd un fou net sur combinaison de déviation…Qu’à cela ne tienne, Clément jette toute ses forces dans la bataille pour essayer de faire craquer le fianchetto noir. Après de nombreuses péripéties, et le sacrifice entier de l’aile dame, le roi noir se retrouve en h6 (avec h7-g6), une tour en f7, un cavalier en e6…Clément construit un réseau de mat par h4, g4…mais après g5+, Rh5-Txh7+-Rg4, c’est tout à coup le Rh2 blanc qui se retrouve dans un réseau de mat (Ff2, Ce4, Tg1). Si les noirs jouent Cg3, le mat est imparable en f1. Mais ils jouent a3 (pour faire dame). A tempo, Clément joue Tf7 menaçant Tf4+. Tout le monde retient son souffle, la tension monte dans un lourd silence, l’adversaire réfléchit, réfléchit… et joue Te1 parant la menace sur le Cavalier e4…mais après Tf4+, Rh5…Cg7+ c’est mat ! Bravo clément, qui ressort sous les applaudissements de l’équipe.

Reste Simon qui, très occupé par ses obligations scolaires, n’a pas pu consacrer autant de temps qu’il aurait voulu au jeu d’échecs cette année, et fait une saison catastrophique avec 6 défaites. Un scénario habituel cette année : un début solide, une imprécision tactique …et voilà un pion de moins, et bientôt la partie ? Mais là, très belle opiniâtreté de Simon qui sauve le ½ point et retrouve le sourire.

Victoire sur un large score, 11-3. Victoire hélas insuffisante pour le maintien.

La saison 2013-2014 restera donc comme la saison de la frustration avec une équipe paloise pourtant très forte et largement en course pour jouer la montée en N1…et qui finalement descend en N3.

Au rang des satisfactions individuelles de la saison, on notera la très forte progression de Clément Candelot, l’impact important du capitaine Rémi Doyen et la solidité retrouvée de Anthony Rambaut. L’année prochaine, il faudra se remotiver en N3 et viser la N1 en deux ans !

 

Pendant ce temps, la seconde équipe en N3 jeunes jouait deux matchs à Parempuyre. 3ème du groupe,  mais avec trop de retard sur le premier pour espérer monter.
Malheureusement, un forfait de dernière minute de Laurent prive l’équipe d’un atout maitre et le décalage s’avère insurmontable lors du match du matin perdu 12-0 ( !) contre l’échiquier Bordelais.

Heureusement, l’après-midi se passe mieux et l’équipe réagit bien par une victoire 10-6 contre Parempuyre.

On aura deux très belles équipes l’année prochaine en N3 jeunes !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *