bienvenue-sur-le-site-eh4-club-formateur5b.jpg
Bienvenue ! Suivez les dernières actualités du club !

Kei Beauduin au championnat du monde jeunes !

Le compte rendu journalier (mise à jour 11,12,13)

championnat du monde jeunes
Dimanche, après un long voyage, Kei Beauduin est bien arrivé aux Emirat arabes unis, pour le championnat du monde des jeunes, où il concourt dans la catégorie des moins de 10 ans en tant que champion du Japon en titre.

L’organisation du tournoi semble un peu chaotique, et la première ronde a commencé mardi avec un retard de plusieurs heures. Il est vrai qu’il est difficile d’accueillir près de 1800 joueurs réunis dans les différentes catégories.
Finalement, mardi, Kei a pu jouer sa première ronde (sur 11 rondes).

Ronde 1 :
Kei affronte avec les noirs un redoutable indien Nihal Sarin classé 1744, second du championnat Indien.
Le début est remarquablement joué par Kei, qui négocie précisément un gambit dame, et obtient une position égale.
Hélas, à peine a t’il égalisé, que sans doute un peu déconcentré, Kei fait une énorme gaffe qui perd une pièce en un coup sur fourchette (Fg3 blanc, Fd6 pour protéger la Dame c7…et là, Cb5 gagne une pièce), après quelques coups joués par inertie, Kei doit alors abandonner.
Une entrée en matière frustrante car Kei s’était bien appliqué au début, et il chute sur une faute très inhabituelle.

Ronde 2 :
Très belle performance de Kei qui fait nul avec les blancs, contre le représentant des Emirats, Mosallam, Mohammad classé 1550.
Au début, Kei contre bien la sicilienne de son adversaire, et obtient assez vite un avantage d’espace et de bonnes perspectives à l’aile roi (Fh6, g4). Mais les noirs ne se laissent pas faire, et réagissent bien par f5, et Dh4.

La contre-attaque est efficace et Kei doit laisser un pion. Les deux adversaires oublient alors une pointe tactique qui gagne la dame pour Kei (TxCf3 suivi de Tf1). Dommage, mais Kei trouve une série de très forts coups pour occuper l’espace dans une structure noire c5, d6, f5 (Cd5, une belle manœuvre De1-e6, Tae1).

Impressionné par tant d’assurance, le joueur noir propose nulle, et Kei avec avantage d’activité mais un pion de moins, accepte très intelligemment. Bien joué !

Ronde 3 :
Belle victoire aujourd’hui de Kei avec les noirs contre le champion de Malaysie, Muhammad, Faqih B Aminuddin, classé 1587. Les blancs attaquent avec un début Colle, et massent leurs pièces vers le roi noir (f4, Tf3, Th3) mais Kei, qui s’était bien préparé, réagit au centre par f6, repousse tranquillement l’attaque et gagne des cases centrales (Cc5, Ce4). L’attaque blanche piétine, et à court d’idée, les blancs font une gaffe (Rh1, suivi de Ce5) que Kei sanctionne immédiatement (DxCe5, et la dame ne peut être prise par le pion f en raison du mat du couloir).
Bravo ! C’est un très bon début de championnat (1.5/3, performance 1627) mais la journée de demain avec double ronde, sera difficile.

Ronde 4 :
Kei affronte avec les blancs, le fort Abdrashev Arlen, 3eme du Kazhastan, classé 1767 . Kei perd après une très belle partie d’attaque.
Après un début anglais bien joué, au 14eme coup, Kei fait un sacrifice de pion remarquablement profond pour dominer les cases noires sur le roque noir.
Avec un cavalier blanc en f6 au 18eme coup, et une dame en f4 (structure e6, f7,g6,h7 et Rg7 pour les noirs), on se dit alors que les perspectives sont très bonnes. Mais les noirs jouent très précisément en défense (h6 et b5) et Kei se mélange les pinceaux en jouant la dame en h4, puis en e4 (le bon plan était le doublement des tours sur la colonne f en commençant par 20. Tf2).
Au 22eme coup, Kei tente un passage en force avec un nouveau sacrifice de pion (d4) pour créer une batterie De5-Cf6 sur le Rg7. Mais les noirs trouvent encore les seuls coups.
Finalement, Kei gaffe au 26eme coup en donnant une tour en 1, alors même que son adversaire venait de lui laisser une ouverture avec 24….Dd6 ?!. Il fallait jouer l’incroyable 26.Td5 !! et tout à coup, rien n’était clair, puisque Kei pouvait alors remonter sa batterie en e5 !
Dommage. Maintenant, il faut retrouver des forces pour la seconde partie.

Ronde 5 :
Le champion d’iran est au menu cet après midi : Amir Mohammad Docheshmeh, classé 1609. Kei aura t’il encore assez de forces, après la déception du matin ?
Hélas, non ! Kei fait une longue partie (plus de 40 coups), mais épuisé par une longue journée, il fait une gaffe et finit par perdre.
Au début de la partie, Kei joue remarquablement bien un gambit dame avec les noirs, et place une belle combinaison qui le laisse avec un fou de plus au 15eme coup. Dans la foulée, Kei continue à attaquer le roi blanc. Les blancs sont obligés de donner une tour entière pour survivre. La position est écrasante (-9 !)
C’est gagné ? Hélas, non ! Au 30eme coup, Kei se mélange dans ses calculs, et ne gagne pas la tour. Il y a quand même un fou et deux pions de plus, avec les dames et tours sur l’échiquier… Et là, c’est le drame : Kei dans une position archi gagnante (-17 !), tente une simplification tactique… qui ne fonctionne pas du tout, perd une tour nette, et se retrouve avec Fou et deux pions contre tour au 40eme coup.
Il reste encore cependant de très bonnes chances de nulle. Mais les blancs, qui étaient acculés jusqu’à présent, se mettent alors à jouer très précis, et bloquent les pions noirs en s’approchant avec le roi. Kei est obligé de donner un pion pour activer son fou et mobiliser sa majorité de pion…mais rien à faire, les blancs avec beaucoup de technique, sacrifient leur tour sur le fou pour transposer dans une finale de pion gagnante. Cruelle partie !

Ronde 6 :
L’adversaire est un redoutable tchèque de 1614 élo, Jakub Vorisek, apparemment en méforme, mais qui a accumulé les bonnes performances cet été.

Rien ne va plus, Kei avec les blancs, encaisse une troisième défaite d’affilée, à l’issue là encore d’une longue partie. Cela doit être très difficile, et tout le club lui envoie ses encouragements. Kei doit se consoler en se disant que pour l’instant il n’a rencontré que des joueurs classés FIDE, et qu’il aura donc en janvier un nouveau classement autour de 1400 élo, et qui peut encore s’améliorer d’ici la fin du tournoi.

Ronde 7 :
Kei rencontre le second représentant de l’UAE, Alnyeyadi abdulla, 1505 élo. Courage ! Pour sortir de la mauvaise passe psychologique, une nulle serait la bienvenue….

Et finalement, c’est encore mieux avec une victoire facile avec les noirs ! Kei joue un gambit dame solide avec les noirs, et au 13eme coup, les blancs pensent gagner la dame Dd6 par la séquence Ff4-De6 (seule case) puis Fd3-f5…mais Kei joue Dxf5 ! Gain de la pièce ! La fatigue commence à jouer et les gaffes se multiplient, encore quelques coups et hop, une tour tombe sur clouage, c’est trop : les blancs abandonnent. Bravo à Kei, qui va pouvoir repartir sur une dynamique positive maintenant.

Avec 2.5/7 et 1500 de performance élo, ce n’est pas trop mal. Il reste 4 rondes.

Ronde 8 :
Tandis que l’américain Liang Awonder Maitre Fide de 2246 élo (!) survole le tournoi avec maintenant 8/8, Kei joue son deuxième tchèque du tournoi : Kopec Ladislav classé 1460. Allez Kei, c’est jouable !
Victoire de Kei !
Après un début prudent tout en retenue sur la troisième rangée, Kei tente une ouverture risquée avec 15.c4 et 16.Cg5. Les noirs roquent avec g6-Fg7, ce qui laisse l’occasion à Kei de placer une très jolie combinaison 17.e6-f6 18. e7 ! Fourchette de pion sur Tf8 et Td8 et en même temps, dégagement de la case e6 pour une fourchette de cavalier en e6.
18…Dxe7 et maintenant, la pointe 19.Te1 gagnant la case e6.
Les noirs sacrifient alors la dame par 19…fxg5 20. Txe7-Ccxe7 mais Kei montre une remarquable technique, et se concentre pour ne laisser aucune chance (24.Fxc5 ! permet une infiltration en 7eme) et simplifier inexorablement le matériel (27. Fh3 !, même si 29. Cf1 est moins précis)
A la fin, Kei joue remarquablement avec sa tour en 7eme, et sans se précipiter (par exemple avec le tentant 33.Txa7) monte une batterie sur la 7eme avec 33.Da4 suivi de Dc7 qui permet de mater (après l’erreur noire 32….Fxe3).
Une excellente partie, où pour la première fois, Kei a utilisé tout son temps. Une preuve de plus que la concentration et l’application jusqu’au bout, avec un refus systématique des coups impulsifs, permet d’élever considérablement le niveau de jeu.

Kei a maintenant une performance supérieure à 1550 élo, et 3.5/8, un très bon niveau pour une première sortie internationale (à noter : il pourra concourir dans cette catégorie l’année prochaine, car au niveau international il n’est que première année).
Voila une excellente façon de préparer le réveillon !
Demain, 25 décembre 2013, jour de repos, pour laisser travailler le père noël 😉

Petit update en attendant l’analyse de Laurent.

Ronde 9 :
L’adversaire est le champion d’Israel, Cohen shoam, classé 1595.
Kei concède le point après une lutte serrée. Face a la structure f4-e3-d3-c4, Kei trouve un bon développement avec les noirs avec d5, puis g6-Fg7 et b6-Fb7. Au 12eme coup, Kei décide de prendre les choses en main et de créer un pion faible en d3 (dxc4), puis d’ouvrir le jeu avec le douteux Ch5. L’adversaire profite de l’occasion pour affaiblir le roque (Fxh5), et finit par l’emporter après quelques passes tactiques.

Ronde 10 :
Défaite contre Trong Minh Quang Hoang (Vietnam) 1461. Avec les blancs, Kei joue une structure de pion totalement symétrique (c3-d4 contre c6-d5), et n’arrive pas à monter une attaque sur le roque (Cd2-Cf1, Ce3) car les noirs jouent très subtilement sur les cases f4 (Cd7-f8-e6-f4 et prend Fd3) et e4 (Cxe4). Kei manque une opportunité d’égaliser en jouant 23. Ff4, et joue à la place le faible 23. Te2 qui perd assez vite sur la belle combinaison Fh2+, puis Cg3+, puis Fh7 x Cd3. Face à la paire de fou noir, Kei doit concéder une qualité, mais les noirs très précis sur la colonne e échangent tout (Tae8, Te2, De7, De4) et forcent l’abandon. Frustrant, car Kei n’a pas pu réellement démarrer cette partie !

Ronde 11 :
Victoire de Kei contre le représentant de Macao Kai Yi Gong (non classé), ce qui permet de finir sur une note positive. Mais le détail de la partie est moins glorieux, et Kei avec les noirs, a eu de la chance. Dans une structure semi-française (c6 et e6 contre d4 blancs), les blancs sacrifient brillamment le pion d4 pour bloquer le roi noir au centre (11.000, 13.Fxg7 puis FxCf6). Mais 15. Rb1 ? permet à Kei d’échanger le Cc3 (qui menaçait d’aller en e4 et d6) et de s’en sortir un peu avec Cd7 et 000. Hélas au 19eme coup, les blancs jouent à nouveau une belle combinaison (19.Txd7 !) qui leur laisse un fou de plus en finale. Après l’échange des dames et la centralisation des rois, c’est quasiment terminé…Kei qui vient défendre un pion f5 attaqué par g4, avec Re6, attaque aussi le fou blanc e5 défendu par le roi d4. C’est un dernier piège, après Fg3, il faut songer à abandonner, mais les blancs emportés par leur élan, jouent g5, ce qui permet à Kei de gagner le Fou e5 par la déviation c5+ (la case e3 est occupée par un pion blanc et la case e4 par un pion noir). Incroyable retournement ! Kei gagne alors ensuite facilement la finale de pions. Ouf !

Bilan final très positif :
4.5 points sur 11, 139eme sur 200, performance de 1471 élo (qui sera son nouvel élo en février). Kei a rencontré de forts joueurs (ce qui explique qu’avec 4.5 il fait plus de performance élo que le représentant français avec 6.5), et fait plus que son objectif de 4 points. Il a acquis une grande expérience qui l’amène maintenant à ne plus jouer trop vite, et à ne plus perdre sur des gaffes simples. Il reste maintenant à travailler les ouvertures et la technique en finale. L’année prochaine, si Kei se qualifie il jouera encore dans cette catégorie des moins de 10 ans : il sera alors redoutable !
C’est le maitre fide américain Liang Awonder qui l’emporte comme prévu avec 10/11…en ne concédant qu’une défaite à la dernière ronde, contre le chinois Yu Kaifeng.

Pour suivre le championnat : Résultats

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *