bienvenue-sur-le-site-eh4-club-formateur5b.jpg
Bienvenue ! Suivez les dernières actualités du club !

Coupe de France 32eme

Ce dimanche 16 février 2014 l’équipe de Pau est allé défier l’équipe d’Agen à Agen pour les 32eme de finale de la Coupe de France.

Régis Martinet au 4eme,  transporte l’équipe composée de sebastien Aout au 2nd, de laurent Bruneau au 1er, et de kévin Coustance (venant de Toulouse et rejoignant l’équipe à Agen) au 3eme.

Après une heure de jeu les perspectives sont très bonnes.

Régis opposé à stéphane  Gillis (1975), Kevin avec les noirs opposé à Régis Grizou (2135), et Laurent opposé à julien Favarel (2339), ont joué à tempo (!) et disposent déjà d’une très forte avance à la pendule, tandis que Sébastien très concentré avec les noirs, contrôlait les variantes de la sous variante sicilienne jouée par son adversaire Nicolas le Hetet (2130).

Au bout de deux heures, l’affaire était quasiment entendue ! Laurent dispose d’une position largement favorable Régis à un centre très supérieur, Sébastien dispose d’un cavalier sicilien en e5, et Kevin qui a fait face à un assaut confus sur son roque noir, a bien stabilisé les cases noires, domine la colonne g alors que le roi blanc est encore au centre.

Quelques temps après, Sébastien l’emporte sur une gaffe de son adversaire, tendu par sa position légèrement inférieure. 1-0 pour Pau. A ce moment, là, il aurait été judicieux au vu des règles coupe de france, que Laurent impose la nulle au premier échiquier pour quasiment assurer la victoire.

A l’entrée des zeitnots, la situation devient tout à coup, moins claire. C’est compliqué chez Kevin, et Régis semble avoir laissé passer l’avantage.

Effectivement, Régis s’emmêle et n’obtient qu’une position sans espoir avec une pièce de moins.

Laurent, obnubilé par le retard au temps de son adversaire (4 minutes contre 30 minutes), ouvre le jeu pour compliquer et attaquer alors qu’il suffisait d’attendre tranquillement dans une position gagnante. Mais on sait bien qu’il est plus facile de défendre en zeitnot que d’attaquer ! Favarel trouve de très belles ressources dans sa position difficile, et c’est Laurent qui se trouve à son tour en zeitnot, et qui se trompe au moment de porter l’estocade finale.

C’est fini ! Régis abandonne, Laurent joue encore deux-trois coups sans conviction après le contrôle avant d’abandonner à son tour.

Kevin qui très professionnellement a conservé une position compliquée mais solide pour attendre le premier contrôle, ne peut que constater les dégâts sur les autres échiquiers et fait nulle.

Pau est éliminé et perd le match 2-1. Cruel !

LB

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *